Madagascar est maintenant une destination, que l’on peut dire, connue mondialement…

La saison touristique s’annonce faste pour cette année 2007. Les professionnels du secteur ne chômeront certainement pas pendant les mois de juillet et août prochains et aussi pour le mois d’octobre. En effet, l’on apprend de source interne au secteur que certains établissements hôteliers, particulièrement ceux installés dans les sites à grand potentiel touristique de l’île affichent quasiment complets pendant la haute saison. «Le taux de remplissage de certains hôtels situés dans les grandes destinations touristiques du pays peut aller jusqu’à 90% en juillet et en août», indique un hôtelier, qui travaille dans le Sud de Madagascar.

Grandes destinations
En ce début du mois de juin, certains établissements hôteliers sont déjà pleins à plus de 70%, annonce-t-on dans le milieu. «D’ici la fin du mois de juin, on ne sera pas loin des 90%», fait-on savoir. L’on ajoute : «il y aura du monde cette année».

D’après les explications que nous avons obtenues de sources informées, ces taux de remplissage envoisinant les 100% sont surtout visibles dans les sites reconnus être les grandes destinations touristiques de Madagascar. Le Grand Sud se trouve en pôle position des choix des touristes. L’Isalo, avec 29 078 visiteurs enregistrés en 2006, reste le site le plus visité de cette partie de Madagascar. «Cette année, ce chiffre peut augmenter davantage», déclare un hôtelier tout confiant. Au nord, Nosy-Be et Diégo ne déméritent pas. A l’Est, à Sainte Marie plus particulièrement, les hôteliers se préparent déjà à accueillir les touristes qui viendront faire une escapade avec les baleines à bosse.

Du côté des tours opérateurs cependant, on préfère rester prudents parce que le problème de manque d’infrastructures est loin d’être résolu. Le phénomène de surbooking est devenu courant dans les sites touristiques. Les hôtels sont réservés par des tours opérateurs bien avant l’arrivée des touristes et de ce fait, les établissements hôteliers affichent complet bien qu’il reste quelques chambres libres. L’on apprend par exemple que des responsables de tours opérateurs ne trouvent plus un seul hôtel pour leurs clients qui arriveront au pays au mois d’octobre prochain, c’est-à-dire, dans 4 mois.

Un vol supplémentaire
Du côté des compagnies aériennes, l’on essaie également d’accompagner la haute saison en augmentant la capacité de sièges des avions. L’on apprend par exemple que la compagnie Air France, desservant la Grande Ile et Paris ajoutera une 5ème fréquence à ses quatre vols hebdomadaires à partir du 16 juin prochain. Une décision annoncée depuis des semaines par les responsables de l’entreprise. L’on apprend également que le taux de remplissage des avions de toutes les compagnies travaillant sur la desserte Tana Paris est très élevé en cette période. Il est très difficile de trouver un place sur ces avions entre le mois de juillet et août, indique-t-on dans le secteur du transport aérien.

Exrait Midi Madagascar – 12-06-2007