Cela fait 35 ans qu’ils traversent les générations, partageant les émotions du public malgache au pays comme ailleurs.

Il est qualifié de groupe mythique et à défaut de l’Olympe, c’est à l’Olympia que les « dieux » de la musique malgache ont fait un carton. Chacun l’aura deviné, il s’agit, bien entendu, du groupe Mahaleo qui, durant deux jours, a envoûté l’une des salles de spectacles les plus cotées de Paris.

Mais le 35ème anniversaire de Mahaleo en France, c’était aussi un mini-concert privé au White Purple qui, bien entendu, a fait des ravages. Le succès est indéniable. La suite se passe évidemment de commentaires. Les organisateurs sont satisfaits et enregistrent un bilan plus qu’espéré. Mais avec Mahaleo, ce n’est pas le nombre d’entrées qui compte même si jusqu’à aujourd’hui, personne ne peut les égaler. Armés de leur guitare, la musique est leur passion et leur principale force. L’émotion, la nostalgie des vieux jours et du pays renaissent peu à peu aux sons de titres comme « Ny lasantsika » et « Hanaraka anao ».
Le public, lui, venu en masse le premier soir, est ravi. Certes, le succès ne fut pas le même dimanche, mais qu’importe ! L’important, c’est d’avoir passé un merveilleux moment en compagnie de ce groupe légendaire comme le raconte le site Sobika.com, « Aucun autre artiste malgache n’a jamais autant transmis de sensations en 2H30 à peine : émotions, joie, frissons, bonheur, énergie, humour, nostalgie etc… Ajoutez à cela une qualité acoustique jamais entendue auparavant en soirée gasy, un public à l’unisson, une organisation sans faille et vous obtenez le plus beau concert gasy jamais organisé en France de mémoire de diaspora ! Petite mention spéciale pour Aina, la chanteuse qui a fait chavirer l’Olympia par son interprétation quasi intemporelle de Mimosa ! »

Après leur succès à Paris, le groupe sera de retour au pays pour un concert inédit à Antsahamanitra. Car si l’Olympia les a consacrés « dieux » de la musique folk, Mahaleo restera à jamais, le groupe mythique de toutes les générations.

Extrait Midi Madagascar – 05-06-2007