Valeurs ajoutées sur le développement de la région

 « Oiseaux migrateurs et changement climatique » fut le thème de la célébration de la journée mondiale des Oiseaux migrateurs pour cette année. La journée fut célébrée à Antananarivo et à Morondava. A Antananarivo, le 12 mai au ministère de l’Education Nationale, de la Recherche Scientifique à Fiadanana, elle fut marquée par une exposition et une série de conférences pour tout public, embrassant plusieurs thèmes, entres autres, la présentation de l’AEWA (African-Eurasian Waterbird Agreement), la grippe aviaire, la situation des oiseaux migrateurs de Madagascar. A Morondava, l’inauguration le 13 mai du Lac Bedo comme nouveau site Ramsar fut le point fort de cette célébration. Le Lac Bedo qui serait l’un des meilleurs sites d’observation d’oiseaux migrateurs à Madagascar. De ce constat, le Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forets, Dr Koto Bernard, durant la conférence-débat, a encouragé les différents partenaires de son Ministère à mettre en place avec la préservation de la biodiversité, le mécanisme qui apporte des valeurs ajoutées sur le développement de la région. 
 La conservation, garant du développement durable
    La conservation ne doit plus être considérée comme une activité de luxe mais un garant du développement durable. « Pour la région d’Analamanga, la valorisation des zones à fortes concentrations de biodiversité est priorisée dans leur MAP régional pour le développement de la région », explique le Chef de région. A l’exemple des oiseaux migrateurs associés aux oiseaux endémiques qui attirent beaucoup de touristes, donc peuvent être source de devises. Selon le Secrétaire Exécutif de l’AEWA, le changement climatique a des répercussions aussi bien sur l’Etre humain que sur la biodiversité, entre autres les oiseaux migrateurs. Il peut changer leur voie de migration, leurs habitats, leurs nourritures et entrainer leur disparition locale, donc la diminution d’espèces. L’équilibre de l’écosystème est alors mis en jeu. Pour diminuer donc l’émission de gaz carbonique, source du changement climatique, le Secrétaire exécutif de l’AEWA appelle tout le monde à changer d’attitude.

Extrait Madagascar Tribune – N° 5557 : Lundi 14 Mai 2007