Au Parc national de Ranomafana, le 22 mai prochain

« Biodiversité et changement climatique », tel est le thème choisi par les Nations Unies pour la célébration de la Journée Mondiale de la diversité biologique, le 22 mai prochain. Madagascar ne sera pas en reste dans cette célébration.
    Selon le directeur de cabinet du Ministère de l’Environnement, des Eaux et des Forêts, Vyvato Rakotovao, lors d’un point de presse, en son bureau à Antsahavola, la journée du 22 mai sera célébrée, cette année, au Parc National de Ranomafana. Plusieurs manifestations seront au programme : expositions relatives à l’environnement et à la biodiversité, conférences, présentations de films, événements culturels et scolaires, conférences. Il y aura également un concours à l’intention des élèves aux alentours de Ranomafana. Le Parc de Ranomafana a été choisi pour ses spécificités en biodiversité et environnement.
Journée mondiale de l’Environnement à Ambatondrazaka
    Toujours dans le domaine de l’environnement, la JME (Journée Mondiale de l’Environnement) sera célébrée, dans la province de Toamasina. L’ouverture officielle de la JME aura lieu, le 5 juin prochain, à Sahamalaza-Ambatondrazaka, une des aires protégées qui vient d’être créée et qui fera l’objet d’une cérémonie d’inauguration, dans le cadre de la JME. Pour cette année, la JME sera placée sous le thème de : « La fonte de glace: une question brillante ».
    La JME présentera une importance particulière cette année, car Madagascar a été choisi par le PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) pour abriter la célébration dans le continent africain. Compte tenu de ses potentialités en matière de diversité biologique, de ses espèces endémiques, Madagascar occupe une place importante dans le monde entier.
    « La JME à Ambatondrazaka sera une occasion pour notre pays de démontrer aux étrangers l’existence de ses ressources de biodiversité et l’engagement de tous les acteurs dans la protection de l’environnement, qui s’inscrit d’ailleurs dans le MAP (Madagascar Action Plan) », explique le directeur de cabinet du MENVEF.

Extrait Madagascar Tribune – N° 5556 : Samedi 12 Mai 2007