L’initiative est encourageante. Après la décision de certaines grandes surfaces d’éliminer les sachets plastiques, la Commune urbaine d’Antananarivo suit la tendance mais sous une autre forme.
Avec le partenariat de l’Unicef et des sociétés plasturgistes, la commune concocte un projet de ramassage et de recyclage des sachets plastiques.
Pour mieux lutter contre ces produits polluants dans les villes, la commune a fait appel aux scouts qui disposent mieux d’une méthode de persuasion et de manipulation des sachets. Une formation a été organisée, mercredi, pour une cinquantaine de membres qui sont, dorénavant, responsables de l’animation et de la sensibilisation.
Les plasturgistes de la capitale ont tenu à être présents pour donner un aperçu de la gestion des sachets et de leur utilisation pour qu’ils détruisent moins la nature et l’environnement des Tananariviens.
A l’issue de cette formation, les scouts formés interviendront dans les écoles primaires publiques pour sensibiliser les élèves sur les usages néfastes des sachets plastiques et les méthodes pour les ramasser.
Les Ong et diverses associations bénéficieront ensuite de l’instruction civique pour qu’elles prennent le relais et pour mobiliser les quartiers, dans la lutte contre la pollution à travers ces sachets plastiques.
“Cette initiative doit être prise au sérieux car nous savons tous combien les sachets peuvent être des éléments essentiels mais perturbateurs de notre environnement quotidien”, souligne Radanielina, chef quartier et scout en même temps, qui attend beaucoup de ce projet.
Extrait l’Express de Madagascar – 04-05-2007