Le mauvais souvenir qu’a laissé Indlala n’est pas dissipé que le cyclone Jaya pointe son nez. Pour le moment, Jaya n’entraîne encore que des orages.
La partie nord-est de Madagascar a de quoi s’inquiéter. Le cyclone tropical Jaya s’approche peu à peu de cette partie de l’île. Il a été localisé à 830 kilomètres au large du district d’Antalaha, hier vers 16 heures, et se dirige vers l’ouest. Un avis d’avertissement a été émis à l’encontre de tous les districts des régions Sava, Diana et Analanjorofo.
Selon les responsables de la direction des exploitations météorologiques à Ampasampito, Jaya atteindra le littoral malgache dans les 24 prochaines heures. Ils ont également affirmé que la présence de Jaya dans l’Océan indien n’affecte pas encore le climat dans les parties centrale et sud de la grande île.
Le pire
Néanmoins, les techniciens ont déclaré que des pluies et des vents forts seront observés dans les trois régions précitées.
Un membre du personnel du bureau national de la gestion des risques et catastrophes (Bngrc), en mission à Maroantsetra, a indiqué que des rafales de vent ainsi qu’une forte précipitation se sont abattues sur la ville, hier après-midi.
La direction d’Ampasampito a confirmé que la force des vents qui accompagnent le cyclone avoisine celle d’Indlala qui a ravagé la partie nord de l’île. Newsman, un technicien de la direction des exploitations météorologiques a cependant assuré qu’il s’agit d’un simple orage.
En mars, 88 personnes ont péri lors du passage d’Indlala qui a endommagé les quatre régions nord de l’île. Indlala a fait 126 017 sinistrés dont 30 856 sont, jusqu’à ce jour, sans abri. 36 483 ha de terrains cultivables sont détruits.
Certes, des aides matérielles provenant du gouvernement et ses partenaires ont été acheminées vers les régions les plus touchées. Mais avec l’arrivée de Jaya, les populations locales craignent le pire. La plupart des victimes se relève à peine du précédent fléau.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3670 du 02-04-2007