La seconde réunion du groupe de travail international sur le tourisme durable commence lundi au ministère des Affaires étrangères françaises à Paris.

Ce groupe de travail a été créé à l’initiative de la France au début de l’année 2006 dans la continuité du Sommet mondial du développement durable de 2002. Il comprend une quinzaine de pays (France, Allemagne, Australie, Etats-Unis, Norvège et Royaume-Uni pour les pays industrialisés, Bahamas, Brésil, Cambodge, Cap Vert, Chine, Costa Rica, Croatie,
Madagascar, Mali et Maroc pour les pays en développement) ainsi que l’Union européenne, des organisations internationales (notamment PNUE, OMT, UNESCO, OCDE, CNUCED) et des représentants d’organisations professionnelles et non-gouvernementales.
Ce groupe a pour objectif de mettre en valeur les "bonnes pratiques" en matière de tourisme durable et de valoriser, tant dans la définition des politiques publiques que sur le terrain, les pratiques d’un tourisme respectueux des identités culturelles locales, de l’environnement et qui permettent un développement harmonieux des populations.
Les bonnes pratiques feront l’objet d’un Livre Blanc que la France publiera avant la fin du premier semestre 2007.

Extrait Wanadoo Madagascar – 12-03-2007