Madagascar aborde un rendez-vous important au salon du Tourisme à Paris. Un tournant pour le développement de ce secteur.
Les opérateurs malgaches poursuivent leur offensive sur le marché français. De nouvelles stratégies sont mises en place pour accroître l’efficacité des actions de promotion.
La France reste le principal pourvoyeur de touristes de Madagascar. Une délégation d’opérateurs et de techniciens de l’administration malgache prendra part à la 32e édition du Salon mondial du tourisme (SMT) qui se tiendra du 15 au 18 mars aux Portes de Versailles, à Paris.
Depuis quelques temps, la Grande île se construit une image de plus en plus attractive pour le touriste français. Une évolution qui est d’ailleurs visible avec l’émergence de Madagascar en tant que destination à part entière. La Grande île acquiert ses lettres de noblesse et figure désormais parmi les grands sites touristiques de l’océan Indien.
Pour l’année 2007, les techniciens de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) prévoient une nouvelle stratégie. L’approche des salons grand public comme le SMT se fera désormais sous une autre forme. Les offices, national et régionaux, seront accompagnés des revendeurs étrangers dans les salons grand public. Le but étant de donner aux revendeurs étrangers la place qu’ils méritent en tant que promoteurs de la destination Madagascar. D’ailleurs, une quinzaine d’opérateurs touristiques et agences de voyage européens proposeront le produit "Madagascar" durant le SMT.
Opportunité pour les opérateurs
Ce changement de tactique veut également renforcer l’efficacité des actions de promotion sur le marché français. L’intérêt porté pour la France témoigne que celle-ci demeure une opportunité de qualité pour les opérateurs malgaches. La Grande majorité des touristes en visite dans le pays sont des Français.
Une situation qui pourrait s’expliquer par les liens historiques entre les deux pays, puisque Madagascar est également le pays, autre que la France, où il y a le plus de Français dans le monde.
D’ailleurs, l’intérêt des opérateurs touristiques malgaches pour la France et les touristes français ne datent pas d’hier. Les actions de promotion de la destination Madagascar se focalisent de plus en plus sur la France. "Nous devons renforcer notre offensive sur les touristes français", a alors avancé Vola Raveloson, directeur exécutif de l’ONTM.
En faisant du tourisme une priorité des priorités, le gouvernement malgache veut se doter d’un outil économique performant. Le tourisme s’est distingué en 2006 en réalisant un chiffre record aussi bien en matière de recette que
d’affluence.
Dans cette optique, la France confirme sa place de premier partenaire économique de Madagascar. Les investissements dans le secteur tourisme sont encore largement dominés par les ressortissants français.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3655 du 14-03-2007