Un bilan catastrophique est établi à Vohipeno, après le passage du cyclone Gamede. Une digue a cédé dans la commune rurale d’Ifaho, située à 10 km de la ville de Vohipeno.
Deux barrages dans la commune d’Ifasy et de Sahalava se sont aussi rompues. 60% des cultures sont submergées par le fleuve de Matitànanana, sans parler des 20% de rizières “afara” d’une superficie de 500 ha qui sont ravagées.
Pour secourir la population locale, des représentants du Bureau national des gestions de risque et catastrophes (BNGRC) et l’Office national de nutrition (ONN) sont venus sur place pour apporter une aide d’urgence en attendant les grands travaux.
Après l’évaluation de la situation, le BNGRC donnera des sacs de sable et une vedette rapide au cas où il y aurait des évacuations à faire. Quant à l’ONN, il se chargera de trouver des ingénieurs pour la reconstruction, qui sera faite par les habitants eux-mêmes, à travers le système Vivres contre travail (VCT).

Etrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3650 du 08-03-2007