La compagnie nationale de transport aérien, Air Madagascar, reprend certains des vols qu’elle a abandonnés il y a quelques mois. Dans la liste figurent Farafangana, Manakara et Mananjary. D’autres destinations sont également ouvertes de manière saisonnière.
“Nous desservons Tsaratanana et Soalala seulement durant les périodes de pluies”, affirme Ulrich Link, directeur général de la compagnie lors d’une rencontre avec la presse hier à l’hôtel Colbert Antaninarenina. Après avoir annoncé en 2005 l’arrêt de l’exploitation de cinq lignes intérieures, Air Madagascar reprend les liaisons, participant ainsi au désenclavement des zones reculées du pays.
Air Madagascar avait en effet arrêté la desserte de Mananara, Ambatondrazaka, Manakara, Farafangana et Mananjary pour absence continue de rentabilité économique. A titre d’exemple, en 2004, l’exploitation de ces destinations avait entraîné une perte de 600.000 USD pour la compagnie.
Celle-ci souligne en outre que ces cinq lignes ne font pas partie du réseau de 25 destinations sociales desservies par Air Madagascar. Parmi les explications de la non-rentabilité de ces dessertes figurent les contraintes d’exploitation et le taux de remplissage insuffisant. La liaison avec Mananara a cependant été rétablie avec quelques modifications au niveau de la structuration et du coût.
La compagnie a réalisé durant l’exercice 2006 une augmentation de 5 % au niveau du nombre de passagers et d’environ 17 % sur le volume de fret transporté. “ La société effectue une croissance en continu depuis quatre années consécutives ”, explique le directeur général.
Air madagascar prévoit pour cette année d’ouvrir de nouvelle lignes internationales, dont une liaison hebdomadaire Antananarivo- Marseille et une autre sur Tolagnaro-Johanesbourg.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3627 du 09-02-2007