La sécurisation des investissements est l’un des conditions nécessaires pour les investisseurs. C’est pour cette raison que Madagascar renforce la sécurité des investissements par l’Appi ou promotion et protection réciproques des investissements

La signature de l’Appi entre Madagascar et la Suisse a eu lieu hier dans les locaux du Ministère des affaires étrangères. Cet accord protège les investissements suisses à Madagascar et les investissements malgaches en Suisse. Par cet accord, le transfert des rapatriements des bénéfices sera libre. Un tel accord encourage les investissements.

Il est à noter qu’avant la Suisse, 7 signatures d’accord Appi avec la France, Maurice, Belgo-luxembourgoise, Opep, Chine, Rfa et l’Afrique du sud ont été déjà faites, 5 accords sont actuellement en cours de négociation.

5e investisseur étranger
Il est à souligner que la Suisse est le 5e investisseur étranger à Madagascar après Maurice, France, les Etats-Unis et la Rfa. Holcim et Sgs figurent parmi les grandes entreprises suisses à Madagascar.

Il existe une quarantaine d’investisseurs suisses à Madagascar qui avaient multiplié leurs investissements.

3 nouveaux investisseurs avaient démarré dans les huiles essentielles, pharmacopée et agroalimentaire récemment.

Echanges commerciaux
Notre balance commerciale concernant nos échanges commerciaux avec la Suisse est excédentaire. Nos exportations vers la Suisse s’élevaient à 7,2 millions Chf l’année dernière.
L’exportation de Madagascar vers la Suisse a augmenté de 92,7% par rapport à 2005. On a également enregistré une augmentation régulière de cette exportation depuis 1997.
L’exportation de la Suisse vers Madagascar s’élevait à 2,7 millions Chf en 2006, contre 10,3 millions Chf en 2005 et 3,3 millions Chf en 2003.

Zone attractive
Madagascar figure parmi les zones attractives pour les investisseurs étrangers dans les années à venir selon une étude réalisée par l’Agence multilatérale de garantie des investissements ou Miga.

Cette étude a examiné le caractère attractif de six secteurs d’activités notamment le textile, la confection de vêtements, l’industrie alimentaire et les boissons, l’horticulture, le tourisme et les centres d’appels téléphoniques. Ces secteurs attirent aujourd’hui la plus grande proportion des investissements étrangers directs mobiles en Afrique subsaharienne, fait observer l’étude.
Le document, qui compare les coûts d’exploitation et les conditions offertes aux investisseurs dans ces six secteurs, affirme l’existence de nombreuses possibilités de nouveaux investissements.

Avec la protection des investissements et ces avantages comparatifs, Madagascar est l’un des pays qui va attirer beaucoup d’investisseurs dans l’avenir.

Extrait Le Quotidien de Madagascar – 07-02-2007