Le repreneur de l’axe nord du réseau de chemins de fers malgache, la société Madarail, envisage de renforcer le transport de voyageurs. “De nouvelles perspectives sont en vue”, avance Patrick Claes, administrateur directeur général de la société.
“Les projets de trafic régulier sur l’axe Antananarivo-Côte Est et Antananarivo-Antsirabe sont en préparation”, précise Patrick Claes. Les discussions avec les techniciens du ministère des Transports quant à la faisabilité de ces projets devront se tenir au cours du second semestre de cette année.
“Nous devons considérer que cette décision requiert d’importants investissements dans sa réalisation”, explique-t-il. La concrétisation devra être effective en 2008. En attendant, la société continue de desservir l’axe Moramanga-Brickaville. Depuis l’année 2006, deux voitures de voyageurs et un wagon marchandises assurent deux fois par semaine la liaison entre ces deux villes, pour Ar 3 500.
“Nous avons enregistré un accroissement du nombre de voyageurs depuis l’ouverture de la ligne”, remarque le directeur général de Madarail. Cette nouvelle remet sur les rails le programme de désenclavement.
Les riverains n’auront plus à parcourir des dizaines de kilomètres pour parvenir à la plus proche bourgade. Le projet était en phase d’étude depuis longtemps. Mais le problème de rentabilité s’est longtemps posé en obstacle, surtout du fait que la population habitant les zones enclavées et non desservies par le transport routier est majoritairement pauvre.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3615 du 26-01-2007