Un groupe malgache chantant exclusivement en malgache, non répertorié dans aucune discographie internationale et qui remplit une salle prestigieuse, celle de l’Olympia, c’est le dernier succès du groupe Mahaleo. Certains ont dû vendre des millions de disques pour en arriver là. Le groupe n’aura fait qu’attendre 35 ans. Pour des jeunes qui en 1972, ne chantaient que par passion en effectuant leurs études et non dans le but de devenir des stars, le score est épatant.
A leur dernière conférence de presse hier à l’Alliance française d’Antananarivo, ils ont expliqué leurs prochaines scènes qui se feront le 2 et 3 juin prochains.
Pour sûr, le film Mahaleo a contribué à ce succès. Fafa, Bekoto, Dama et Charles étaient là pour avouer leur propre étonnement face à cet honneur et promettre qu’ils donneront le meilleur d’eux-mêmes à cette édition. Une trentaine de chansons sont prévues et les normes des organisateurs de grands spectacles seront respectées à la lettre (timing, sonorisation,…).
La réalisation de ce projet est due, d’abord au succès de leurs chansons ancrées dans les mémoires malgré eux, ensuite à deux maisons de productions Kanto et Kintana production. L’une opère sur place les préparations du départ et l’autre assure le relais accueil en France.
Entre les deux, l’agence de voyage Jacaranda pense à ceux qui souhaiteraient les écouter à l’Olympia en créant des packs "spécial Mahaleo", incluant le voyage au départ de Tana, le concert et le cocktail après concert. Tout un programme.
 

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3609 du 18-01-2007