Bilan mitigé pour le tourisme. 311 790 touristes étaient venus à Madagascar en 2006. Ce chiffre indique près de 14% d’augmentation par rapport à celui de l’année 2005, durant laquelle le pays avait accueilli 277 059 visiteurs.
Les chiffres officiels montrent également une augmentation du taux d’occupation dans les établissements d’accueil. “De 55% en 2005, le taux est passé à 57% l’année dernière”, affirme Marcel Rakotoseheno, directeur des normes et de la promotion touristique au ministère de la Culture et du tourisme. “C’est déjà une bonne performance malgré le contexte de 2006 qui n’a pas été particulièrement propice”, fait-il remarquer. Dans tous les cas, le nombre de touristes en visite ne cesse d’augmenter depuis 2003.
La politique générale de l’Etat a pourtant fixé une hausse des arrivées de vacanciers étrangers à un taux minimum de 20%. “Les risques de maladies comme la dengue ou le chikungunya, ainsi que les perturbations climatiques se sont répercutés sur leur affluence”, explique Franck Patrick, secrétaire général du même ministère.
Les efforts des opérateurs privés et de l’Administration, à promouvoir la destination Madagascar à l’extérieur, se sont ainsi trouvés handicapés par des problèmes locaux. Le président du conseil d’administration de l’Office national du tourisme de Madagascar, Joël Randriamandranto, explique d’ailleurs que le succès de la promotion d’une destination repose sur une bonne gestion de l’image du pays.
“Le tourisme est un secteur très fragile qui s’expose facilement aux facteurs exogènes comme les aléas climatiques ou les catastrophes naturelles, les épidémies, les crises politiques”, ajoute-t-il.

Extrait l’Express de Madagascar – Edition n° 3607 du 16-01-2007