A l’attention de Josielle et Tantely,De retour à Paris, nous souhaitons signaler la qualité de vosprestations durant notre voyage à Madagascar: ponctualité, amabilité, disponibilité, efficacité.A chaque étape l’accompagnateur etait là, disponible, gentil, patient, compétent avec une voiture en bon etat et propre. Les trajets en voiture etaient confortables et les conducteurs prudents. Les réservations d’hotels etaient en ordre et n’ont pas posé de problémes . Le pays est magnifique , varié, fleuri et les gens extrêmement aimables et acceuillants. La nourriture excellente. Nous avons été amenés à modifier la fin de notre voyage car nous étions fatigués. Nous n’avions pas réalisé, en préparant cet itinéraire avec vous, que tous ces changements , départs, arrivées, bagages à faire et à défaire (16 hotels en 20j) ajoutés à la chaleur et aux attentes inévitables nous ont mis sur le flanc! L’étape à Morondave et surtout à Belo nous a achevé. La navette Hatea ne fonctionnait pas (nous étions hors saison touristique)et on nous a trouvé la "vedette" de la gendarmerie avec des gens (2 gendarmes et le pilote de la navette) extrémement aimables et gentils. Les marées sont fortes (marnage important, cote plate), ce qui fait qu’il aurait fallu calculer l’arrivée à Belo en fonction de la marée haute. Nous sommes arrivés à 11hrs, à marée basse ce qui fait que le petit bateau bien qu’ayant un fond plat nous a laissé à 500m de l’hotel (?) Le Dauphin (bagages, soleil de plomb, rochers!!) Il y a ,au bord de la plage, une surface rocheuse tres coupante qui empéche de se baigner quelque soit la marée, à moins d’avoir des chaussures spéciales. On peut se baigner à plusieures centaines de metres de l’hotel(?), devant le village, quelque soit la marée, mais le fond est vaseux. Heureusement nos gendarmes etaient restés à Belo ce qui fait que nous sommes repartis le lendemain à marée haute vers 16hrs et avons pu arriver à Morondave juste avant la nuit.

PICT0368.jpgPICT0370.jpgPICT0276.jpgPICT0270.jpgPICT0374.jpg

Bien que les problémes de marées , d’eau douce, d’électricité et de chaleur soient les mêmes à Anakao , on n’y a pas l’incomfort trouvé à Belo. Je vous raconte ces péripéties en détail non pas pour nous plaindre, (maintenant ce sont des bons souvenirs!) mais pour que vous puissiez être au courant des conditions de Belo et avertir les futurs aventuriers! (En fait, il faut être jeune). Sinon les boutres sont plendides à Belo, les langoustes aussi bonnes qu’ailleurs et les baobabs de Morondave sont magnifiques. Ci joint quelques photos qui illustrent ces difficultés. Du coup nous avons peu profités d’ une partie qui nous a bien plu : Diégo Suarez et le nord. Nous y reviendrons plus longtemps! Mme Harivola avec sa gentille efficacité, nous tres bien arrangé nos modifications d’itinéraires et de réservations. Meilleures salutations J.P. Laffont