« …Et peu à peu de voir cette nature en joie. M’offrir un brin d’amour, de lumière et de bruit, de voir jaunir les champs, de voir mûrir les fruits. Et le soleil chauffé qui dans l’amour flamboie, Il semble qu’un peu d’âme en moi va revenir… » Extraits « Résurrection » de Ignace-Marie RATRIMOARIVONY (poète malgache)

Commencer un voyage BLEU à Nosy Mangabe, une petite île – réserve tout près de Maroantsetra : des lémuriens, des caméléons, des serpents et d’autres espèces (non dangereuses nous affirme-t-on !) y cohabitent. On peut y bivouaquer pour observer les espèces nocturnes. Le parc naturel du Cap Masoala, réserves et forêts vierges …, l’âme du pionnier se réveille. A Sambava, Andapa, Antalaha fleurent la vanille ! Poursuivre le périple jusqu’à Cap Est, un joyau pour la pêche aux gros, la plongée, le trekking . … Le parcours Sambava – Diégo est tout à fait réalisable en 4X4, à travers une longue piste qui relie Vohémar à Ambilobe : quelques villages dispersés,des rencontres avec des petites caravanes de charrettes à zébus et… le lac sacré d’Anivorano et sa Légende ne sont plus très loin. Quelle direction choisir à Ambilobe ? La route est goudronnée et en assez bon état ; direction Nord, entre Ambilobe et Diégo, des singy de l’Ankarana à la montagne d’Ambre, toutes ces baies autour de Diégo (baie des Sakalavas, baie du Courrier …), des promesses émotions ! Ou bien direction Sud, vers Ambanja, destination privilégiée pour les chocolatiers,puis une grosse halte à Nosy Be et ces petites îles (Iranja, Mitsio, Komba, Tanikely …). Affronter à nouveau la piste vers Analalava, Antsohihy, et descendre jusqu’aux abords du fleuve Betsiboka, vers la couleur ROUGE…